Opération Archipoche Charles Dickens

Opération Archipoche Charles Dickens

Les temps difficiles / roman

Dickens, Charles

Archipoche

8,95

Le sévère Mr Gradgrind tient l'oisiveté pour mère de tous les vices. Il a fondé une école où l'on enseigne à lire et à écrire, mais surtout à compter. Tom et Louisa, ses enfants, sont élevés selon ces principes. Le premier sera engagé dans la banque de Mr Bounderby, qui règne en despote sur les usines de Coketown et que sa soeur épousera...

Mais sous l'apparence de la vertu, Tom est un être vénal, tandis que Louisa réprime ses émotions jusqu'au mensonge. L'irruption d'un curieux candidat à la députation, dandy et séducteur, va dérégler le beau « système Gradgrind » et déclencher une série de catastrophes...

Satire implacable du matérialisme de l'Angleterre industrielle, Les Temps difficiles (1854) choisit ses vrais héros parmi le peuple des fabriques.


Oliver Twist

Dickens, Charles

Archipoche

8,95



Exploité plutôt qu’élevé dans un orphelinat, Oliver endure les privations et les brimades. Au comble du désespoir, il choisit de s’enfuir dans les bas-fonds de Londres et trouve refuge parmi une bande de jeunes pickpockets agissant pour le compte du vieux Fagin. À cette école du crime et du vice, Oliver apprend toutes les ruses pour fausser compagnie à la misère.

Présumé coupable d’un vol qu’il n’a pas commis, il est recueilli comme son propre fils par le vieux Mr Brownlow. Mais la bande de Fagin le retrouve et le force à participer à un cambriolage…

Tableau saisissant de la condition des enfants abandonnés dans l’Angleterre victorienne, Olivier Twist (1839) est un des romans les plus populaires de Dickens, hanté par ses propres terreurs d’enfant.


De grandes espérances

Dickens, Charles

Archipoche

9,95

Philip, dit Pip, a grandi dans un village du Kent, sous la férule de sa mégère de sœur et de son beau-frère, un forgeron au grand cœur.

Devenu garçon de compagnie d’une vieille excentrique, Pip s’éprend de sa fille adoptive, la belle et froide Estella. Une passion qui éveille en lui une ardente ambition. Lorsqu’il apprend que l’attend un mystérieux héritage, le jeune homme fuit sa famille pour Londres, dans l’espoir d’y devenir un gentleman…

Plein d’humour et de rebondissements, l’avant-dernier roman de Dickens (1861) est le récit truculent d’une ascension sociale. Les « grandes espérances » de Pip ne sont pas tant les aspirations de l’Angleterre victorienne au confort et à la respectabilité que les puissances du rêve et le désir du bonheur.


David Copperfield

Dickens, Charles

Archipoche

12,00



David menait une enfance heureuse auprès de sa mère, avant que celle-ci se remarie avec un homme cruel et tyrannique, Mr Murdstone. N’écoutant que son cœur rebelle, il décide de s’enfuir pour retrouver une grand-tante qui pourrait bien s’occuper de lui…

C’est le début d’un voyage tragi-comique vers l’âge adulte, entre amitiés et trahisons, au cours duquel le jeune garçon fera la connaissance de personnages hauts en couleur, issus pour la plupart de milieux populaires.

Récit de jeunesse et roman d’apprentissage, l’œuvre la plus autobiographique de Dickens (1850) était aussi son « enfant préféré ». L’un des chefs-d’œuvre de la littérature anglaise, qui offre une fresque foisonnante de la société londonienne de son temps.


Le magasin d'antiquités

Dickens, Charles

Archipoche

12,00



La jeune Nell Trent habite le magasin de son grand-père, dont elle s’occupe avec une touchante dévotion. Mais pourquoi le vieux brocanteur, dès la nuit tombée, l’abandonne-t-il au bric-à-brac de sa boutique pour disparaître jusqu’au matin ? Et que leur veut l’inquiétant Daniel Quilp, un nain difforme et ridicule qui semble acharné à leur perte ?

Criblé de dettes, le vieillard se voit bientôt dans l’obligation de céder son affaire à Quilp et à son homme de loi, prêts à tout pour accaparer ses biens. Un jour, Nell et son grand-père décident de s’enfuir et de tenter leur chance sur les routes…

Peuplé de personnages surprenants ou pathétiques, le quatrième roman de Dickens (1841) connut un succès populaire foudroyant dès sa parution en feuilleton.