La librairie est ouverte du mardi au jeudi de 9h30 à 12h30 et de 14h à 19h.

Le vendredi de 9h30 à 19h et le samedi de 9h30 à 12h30 et de 14h à 19h.

 

Boulots de merde ! - Du cireur au trader. Enquêtesur l'utilité et la nuisance sociales des métiers
EAN13
9782348037382
ISBN
978-2-348-03738-2
Éditeur
La Découverte
Date de publication
Collection
Essais (PES 000491)
Nombre de pages
248
Dimensions
19,2 x 12,8 x 1,6 cm
Poids
250 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Boulots de merde ! - Du cireur au trader. Enquêtesur l'utilité et la nuisance sociales des métiers

De ,

La Découverte

Essais

Offres

Autre version disponible

Les boulots de merde sont partout : fatigue, ennui, servitude et finances en berne. Mais qu'est-ce qui définit un boulot de merde ? Du distributeur de prospectus au cost-killer en audit, du mécano externalisé à la personal shopper pour emplettes de luxe, enquête à travers le vaste territoire de ceux qui, à leur insu ou non, relèvent à différents titres de cette catégorie.
Pas un jour sans que vous entendiez quelqu'un soupirer : " Je fais un boulot de merde. " Pas un jour peut-être sans que vous le pensiez vous-même. Ces boulots-là sont partout, dans nos emplois abrutissants ou dépourvus de sens, dans notre servitude et notre isolement, dans nos fiches de paie squelettiques. Ils se propagent à l'ensemble du monde du travail, nourris par la dégradation des métiers socialement utiles comme par la survalorisation des professions parasitaires ou néfastes.Comment définir le boulot de merde à l'heure de la proliféra-tion des contrats précaires, des tâches serviles, des burn-out ? Pourquoi l'expression paraît-elle appropriée pour désigner la corvée de l'agent de nettoyage ou du livreur de naans au fromage, mais pas celle du conseiller fiscal ou du haut fonctionnaire attelé au démantèlement du code du travail ?Pour tenter de répondre à ces questions, deux journalistes ont mené l'enquête pendant plusieurs années. Du cireur de chaussures au gestionnaire de patrimoine, du distributeur de prospectus au personal shopper qui accompagne des clientes dans leurs emplettes de luxe, de l'infirmière asphyxiée par le lean management au journaliste boursier qui récite les cours du CAC 40, les rencontres et les situations qu'ils rapportent de leur exploration dessinent un territoire ravagé, en proie à une violence sociale féroce, qui paraît s'enfoncer chaque jour un peu plus dans sa propre absurdité. Jusqu'à quand ?
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Julien Brygo
Plus d'informations sur Olivier Cyran